UNE VICTOIRE QUI FAIT DU BIEN


Après la déception de la défaite à BESANCON, le GET retrouvait un autre concurrent direct au maintien, MULHOUSE.

Pour fêter son anniversaire, Mutlu DEMIR annonçait de suite la couleur en marquant les premiers points vosgiens. 3 paniers en 3 minutes, dont 1 à 3 points, le ton était donné. TONEGUZZO complétait le tableau, et le GET comptait déjà 9 points d'avance au milieu du 1/4 temps. Mais les alsaciens réagissaient de suite et recollaient, avant que MISSONNIER rentre et redonne de l'air à son équipe 25-19, à la fin de la période.

Le second quart-temps voyait le GET maintenir et même amplifier l'écart jusqu'à 11 points. La résistance s'organisait du coté Mulhousien autour de CONDE et de DOUMBE, l'ancien de la maison, autour de 2 paniers consécutifs à 3 points. La mi-temps intervenait et les équipes rentraient au vestaire au coude à coude, 43-42 pour le GET.

Les Gétistes redémarraient la troisième période avec la ferme intention de remettre un peu de distance, et MUNANGA, impérial au rebond et pour l'occasion shooteur, menait la danse. Coté Mulhousien, CONDE encore, et PAYEN BOUCARD, autre ancien de la maison, gardaient la maison et limitaient l'écart à 3 points 64-61 avant l'entame du dernier acte.

La tension devenait encore plus forte dès l'entame du quart-temps puisque MULHOUSE revenait à 1 point et le petit jeu du chat et de la souris continuait, les équipes se répondant panier pour panier. A mi parcours, le GET reprenait un peu d'air avec 6 points d'avance sans pour autant que les visiteurs ne rendent les armes. PLASSE à 3 points, aidé encore par PAYEN BOUCARD, répondaient au duo MUNANGA MISSONNIER et maintenaient le suspens. Avec seulement 3 points d'avance à 37 secondes du terme, les lancers francs réussis de MISSONNIER valaient de l'or et permettaient au GET de finalement l'emporter 88-86 au terme d'un match ou MULHOUSE, sans jamais avoir mené au score, aura donné bien du fil à retordre aux locaux.

La feuille de stats

L'article Vosges Matin